Photos Voyages et découvertes

Paray-le-Monial - 18 septembre 2018

Ce mardi, sous le soleil, 37participants se sont donnés RDV à 7 h 15 à Vendat afin de rejoindre PARAY le MONIAL .A l’approche de Paray le soleil bourbonnais nous quitte et l’orage se déclenche sur la RCEA.

Au parking du Liron, à 8 h 30 même problème ; Il nous faut se mettre à l’abri pour déguster le café / brioche sous le préau juste à côté.

 

9 h 20 : notre groupe de 37 profite d’un petit répit pour se rendre à l’Office de Tourisme où nous attend  Annie, notre guide, qui nous prend en charge pour la matinée.

 

9 h 30 : visite commentée et très détaillée de l’intérieur de la basilique du Sacré-Cœur (11 et 12e s)

10 h 15 : Nos prières y seraient-elles pour quelque chose ? L’orage est fini et le soleil nous revient. Nous en profitons  pour admirer les extérieurs de la basilique,  le cloître (17e et 18e s)  fondé par les moines de Cluny, ainsi que  la tour du Rempart (10e et 15e s)

Petite halte devant la Chapelle de la Visitation dite également Chapelle des Apparitions, où Marguerite-Marie Alacoque reçut les apparitions du Cœur de Jésus  entre 1673 et 1675.

Nous voilà maintenant sur la place de l’Hôtel de Ville. Là se trouve la Tour St Nicolas des 16e et 17e s  qui fut, avant la construction de la basilique, l’église de Paray. Quant à l’Hôtel de Ville construit dans un style Renaissance,  entre 1525 et 1528 par Pierre Jayet, un riche marchand, il inclut sur sa façade de nombreux médaillons,  portraits  et autres décorations qui font notre admiration.

Puis c’est le Musée du Hiéron, 19e s, outre son architecture particulière, nous pouvons y admirer deux œuvres majeures : d’abord le portail roman d’Anzy-le Duc datant du 12e s. préservé de la Révolution, et surtout le Trésor National, œuvre de l’orfèvre Joseph Chaumet, terminé en 1904. Cette pièce de 3 m sur 3 est composée de 138 figurines d’or et d’ivoire représentant les scènes de la vie du Christ avec à son sommet, l’hostie sertie de diamants et de rubis. Le poids de l’ensemble avoisine les 3 tonnes !

 Tout près, la chapelle de la Colombière, d’inspiration byzantine, construite (1929) à l’occasion de la béatification de Claude la Colombière, jésuite ayant authentifié les apparitions de Marguerite-Marie Alacoque. Nous pouvons y admirer entre autres des mosaïques et des vitraux, des chapiteaux sculptés et peints.

Près du kiosque matinal, mais cette fois, bien installés à l’ombre des arbres du parc du Liron, nous profitons agréablement de ce moment de pique-nique.

 

14 h : c’est reparti, direction Vendenesse les Charolles et plus précisément le site des Fours à Chaux. Là, nous sommes accueillis par Chantal et Jean-Marc, de l’association de sauvegarde des Fours.

Jean-Marc, en extérieur, nous fait remonter dans le temps, en traitant avec précision  la partie géologique et historique du site. Chantal, dans les installations des fours, nous dit  tout sur leur fonctionnement qui a  cessé en 1961.

 

16 h 30 : direction Charolles. Là, après avoir gravi une cinquantaine de marches, chacun peut, muni d’un guide touristique voir la tour Téméraire  qui date du 15e s, la Mairie et une grande partie de la ville. En redescendant, un peu plus loin, on peut découvrir  d’anciennes demeures, l’Eglise du Sacré-Cœur, rivières et canal etc…

18 h 15 : c’est fini pour cette sortie, une belle journée bien remplie !!   


Découverte de Lyon - 19 juin 2018

Ils et elles étaient 56 à avoir répondu présent à l’appel ce matin du 19 juin 2018 pour notre journée à Lyon.

Réveil matinal puisqu’à 6h30 la majorité des participant(e)s attendait avec impatience à St Remy l’arrivée du très bel et très confortable autocar qui nous transporte pour cette sortie. Le conducteur c’est : Denis.

Départ effectif à 07h00, l’ambiance s’installe, le temps est très beau et personne ne pense à terminer sa nuit tout à l’excitation de ce voyage. Pause-café sur l’aire de la Loire, café préparé par Martine et Lucien, excellentes brioches offertes par l’organisation, c’est l’idéal avant de rejoindre notre but.

A l’approche de Lyon, la circulation s’intensifie et le tunnel de Fourvière ne manque pas à sa réputation, puis c’est la montée vers la Basilique par de rues parfois étroites. Un grand bravo à notre pilote pour sa dextérité : Merci Denis !

Les guides nous attendent pour nous faire découvrir Fourvière et sa magnifique Basilique dominant la ville. Puis c’est la descente vers le vieux-Lyon par un chemin ombragé qui débouche dans la rue du Bœuf.  Découverte des « traboules » et du passé de ce très vieux quartier aux maisons pittoresques et très bien conservées.

Deux heures sont passées à cette découverte et c’est dommage que le temps nous soit compté, car le professionnalisme de nos guides à captivé notre attention pour la satisfaction de toutes et tous.

Déjeuner « Chez Grand-Mère », toujours rue du Bœuf, bien au frais dans la cave nous avons dégusté un repas de qualité sans être excessif.

L’après-midi est consacrée à la visite du « Parc de la Tête d’Or », plus ancien grand parc urbain de France, contemporain de Central Park à New York. Situé sur les berges du Rhône, en plein cœur de ville, ses 117 hectares sont dédiés aux loisirs et à la détente. Ses espaces verts sont le théâtre de nombreuses activités : Zoo, jardin botanique, roseraies, plan d’eau……

Tout simplement un lieu où chacun a pu librement découvrir ce parc en fonction de ses envies, de sa motivation.

Puis c’est vers 17h45 que nous reprenons la route en chemin inverse pour revenir à St Remy, l’ensemble satisfait d’avoir passé une bonne journée bien ensoleillé dans notre capitale  régionale.

Merci à toutes et tous pour votre participation et votre bonne humeur.

C’est promis, nous y retournerons pour de nouvelles découvertes, car il y a encore beaucoup à voir, et laisserons plus de temps aux féminines pour « magasiner ».

Bernard


Sortie à Roanne - 19 septembre 2017

19 Septembre 2017 à 7 h 30, 8 voitures quittent Vendat avec les 34 participants pour une visite en côte roannaise. Le temps est très couvert et il fait 12° ça promet !

Après avoir pris une grosse averse sur le trajet après Lapalisse, nous arrivons à Ambierle sous une petite pluie, qui nous oblige à prendre le café-brioche confinés dans un minuscule abri-bus. La bonne humeur n’étant pas atteinte nous partons en visite dans le village et sa splendide église. Un petit coup d’œil sur le paysage qui s’offre à nous depuis ce village haut perché et nous voici repartis pour Villemontais où nous allons faire une dégustation de Côte Roannaise au domaine de la Rochette.

Les vendanges s’étant terminées la veille (bonne qualité selon Antoine NERON le propriétaire)  nous ne pouvons pas faire la visite des vignes, mais par contre nous assistons au vidage de cuve en fin de fermentation en vue du pressage pour obtenir le précieux liquide. Dégustation, petits achats et nous reprenons les voitures pour St Maurice-sur-Loire que nous atteignons vers 11h 15 sous une petite pluie.  Le village étant pratiquement interdit aux voitures, c’est donc à pied que nous allons de La Cure à la Forteresse St-Maurice qui devait nous permettre un pique-nique au sommet de la tour avec vue panoramique sur la Loire et les alentours. La pluie étant toujours un peu présente c’est au pied de la dite tour qu’une partie d’entre nous s’installe pour le repas, le reste de la troupe ayant décidé de manger à la terrasse couverte d’un restaurant fermé. Bien sûr, le repas terminé la pluie cesse et c’est avec quelques rayons de soleil que nous rejoignons La Bénisson Dieu afin de visiter l’église abbatiale dont la construction a débuté au 12ème siècle.

Vers 15h30 nous entamons la visite guidée du charmant village médiéval du Crozet. Pendant environ 2 h notre charmante et très compétente guide nous a tout (ou presque) dit sur ce splendide village.

Voici une nouvelle sortie terminée, je vous remercie tous  de votre participation et plus particulièrement les  conducteurs qui ont permis par leur sérieux, le bon déroulement de cette journée.


Masgot et Aubusson - 7 juin 2017

8 h 10 notre bel autocar et ses 51 passagers quittent St Rémy pour une journée dans la Creuse. Le premier arrêt a lieu à Gouzon  pour le traditionnel café brioche qui est dégusté confortablement installés sur le champ de foire. Encore un peu de route, cette fois un peu plus tortueuse, et nous voici arrivés à Masgot, le village sculpté. Séparés en deux groupes et accompagnés de deux charmantes guides nous visitons ce village particulier agrémenté de sculptures de François Michaud un tailleur de pierres du 19ème siècle. Un petit apéro et nous voici en plein pique-nique sur la terrasse et dans le restaurant que l’association qui gère le site a gracieusement mis à notre disposition. Bien que confortablement installés, il nous faut repartir un peu rapidement sur Aubusson car le programme est chargé.

 

Nous sommes accueillis par Jacky, un ancien lissier et ami de Marie Claude, qui va nous faire profiter de son savoir et de son amour de l’art du tissage. Nous commençons par visiter la maison du tapissier. En principe cette visite est libre mais, pour nous elle était commentée, ce qui change tout. Nous quittons ce lieu pour nous rendre à pied à la Citée Internationale de la Tapisserie. Cette balade nous permet, passant par la rue vieille de jeter un œil sur les anciennes maisons de la ville et chemin faisant de passer devant une pâtisserie où nombre d’entre nous ferons l’acquisition de « creusois » ou « châtaignous ».

La visite guidée de la cité de la tapisserie se fait en 2 groupes. Elle nous  donne un aperçu de la tapisserie dans le monde et dans l’histoire, sans oublier les tapisseries contemporaines et même futuristes d’ Aubusson.

Non prévu au programme initial (merci Jacky) nous avons pu visiter le Mobilier National, lieu de restauration des anciennes tapisseries. La méticulosité, le savoir faire et la patience des ouvriers et ouvrières a épaté tout le monde. Cela valait bien le coup de se bousculer un peu pour le repas pour dégager du temps pour cette visite.

Vers la fin de la journée, les jambes commencent à se faire lourdes et toutes les possibilités pour s’asseoir sont utilisées. C’est donc  avec plaisir que nous retrouvons notre beau car pour rentrer à Saint Rémy.

 

Afin de varier les paysages, le trajet de retour se fait par Pontaumur nous offrant une belle route entre 600 et 700 m d’altitude et une vue splendide sur la chaîne des puys et le Sancy.

Retour sans encombres à St Rémy, au revoirs (peut être un peu rapides) et chacun rentre chez soi après avoir profité d’une bonne journée dans l’ambiance habituelle.

Merci de m’avoir accordé votre confiance et merci à Marie Claude pour son aide.

 

Jacques


Orcival et Le Mont Dore - 22 septembre 2016

22 Septembre 2016 , 31 passagers répartis en 8 voitures quittent Vendat pour Orcival. Il fait frais mais très beau, le trajet nous permet d’admirer les premières  brumes dans les vallées. 

9 h , il est temps au pied de la basilique de savourer (un peu couverts)  le café-brioche indispensable au bon démarrage de la journée. 9h45 Galaad notre guide moyenâgeux nous emmène de façon ludique visiter Orcival et sa basilique. Cette visite se termine chez dame Gisèle chocolatière pour une dégustation vente de chocolats et autres confitures sèches. 

Il est temps de rejoindre notre lieu de pique-nique au lac de Guéry après une pause près des roches Tuilière et Sanadoire . 

Nous somme à 1270m d’altitude, il fait un peu frais et de nombreux enfants veulent aussi pique-niquer. Il est donc décidé de profiter de la splendide salle hors sac du centre Cap Guéry. 

13 h 30 un petit tour digestif auprès du lac et, pour certains, à la cascade du ruisseau des Mortes de Guéry et nous voici prêts pour le départ au Mont Dore ou nous allons visiter les Thermes. 

Sur chausses aux pieds, nous arpentons ce splendide bâtiment l’oreille bien tendue pour ne pas perdre un mot de notre guide « mitraillette ». 

Il est temps pour chacun de profiter d’un petit temps libre  avant de repartir sur Vendat.  Certains mettent à profit ce trajet de retour pour changer d’itinéraire. Passant le col de la Croix Morand et ses paysages splendides, ils vont longer le lac Chambon, apercevoir le château de Murol et traverser st Nectaire. 

Le beau temps qui ne nous a pas quitté de la journée a largement contribué à la bonne humeur générale et, malgré  l’altitude, nous avons bénéficié d’une très agréable température, ça change du Puy au mois de juin !


Le Puy - 7 juin 2016

7 h 15, les 54 participants sont à bord du car qui démarre de Saint Rémy en Rollat pour le Puy. Le ciel est mitigé, mais il ne pleut pas, le trajet se déroule tranquillement jusqu’à Vieille Brioude où nous faisons une pause café, avant de repartir pour une autre courte pause à Espaly d’où nous avons une vue globale (un peu brumeuse hélas) sur la ville du Puy. Nous arrivons sans encombre au pied du rocher au sommet duquel est érigée la chapelle St Michel d’Aiguilhe, but de notre première visite. Les 268 marches gravies sous un chaud soleil, nous suivons avec intérêt les explications de notre guide. Au moment de redescendre des 82 m de notre rocher c’est une petite pluie qui nous accompagne jusqu’au Carré Magique et la chapelle Saint Clair. Inquiétude pour le pique-nique, mais le temps de prendre l’apéritif à l’abri et la pluie cesse pour nous laisser prendre notre repas bien assis sur des murets de pierre. Le café terminé et le ciel se recouvre et c’est sous la pluie que nous retrouvons deux guides pour la visite commentée de la ville haute et de la cathédrale Notre Dame du Puy. Bien mouillés mais quand même heureux d’avoir découvert, pour certains, ou approfondi leurs connaissances pour d’autres, nous terminons la journée sous un beau soleil retrouvé, par une dégustation vente à l’espace Pages de la célèbre Verveine du Velay.

Il est temps de retrouver notre car place Michelet, pour regagner Saint Rémy que nous atteignons sans pluie.

Dommage que la météo ait décidé de nous gâcher la visite de la ville et de la cathédrale car je peux vous assurer que sous le soleil vous auriez connu une autre ville.

Merci de votre confiance.

Jacques


Ambert - 22 septembre 2015

22 Septembre 2015  8 voitures et leurs 31 passagers partent à 7h30 pour Ambert. Une seule inquiétude, la météo qui est bien maussade avec des prévisions très moyennes.

Voyage sans problème jusqu’au Moulin Richard de Bas où nous attendent 6 autres personnes venues directement.

 

Daniel installe sa table, Serge coupe les brioches et la dégustation se déroule sans soucis, mais sans transpirer non plus puisque nous avons 12° mais pas de pluie.

Le temps de tout ranger et il est l’heure de visiter (en 2 groupes) le moulin à papier.

 

Quelques achats pour certains et il est temps de partir à la salle pour le pique-nique, l’option pique-nique en  plein air n’ayant même pas été envisagée.

Apéritif et pique-nique dans une belle salle mise à disposition par la ville d’Ambert

 

Il est temps de se séparer à nouveau en 2 groupes, un pour la rando de 8 km et 350m de dénivelée et un pour la visite guidée, plus paisible, de la ville d’Ambert. Heureusement ces deux activités ne seront accompagnées que de quelques gouttes de pluie anodines.

 

Regroupement à 16 h pour se rendre à la fromagerie L’Ambertoise où après une projection et une dégustation, nous visitons toujours en 2 groupes, la laiterie qui produit la fourme, de la tomme et des yaourts.

Comme pour signaler la fin de la journée, la pluie arrive, mais il ne nous reste plus qu’à faire quelques achats et rentrer à Vendat (sous la pluie).

 

Retour à Vendat autour de 20 h.

Fin de cette journée bien occupée que nos diverses guides ont su rendre attrayante.


Beaujolais  Pérouges - 2 juin 2015


Augère et Souvigny

En plus des 4 Photos de Martine et Lucien, nous sont parvenues les photos de Serge.

 

Vous pouvez continuer de me les envoyer pour en faire profiter tout le monde.

Merci


Les Gorges du Haut-Allier - 22 mai 2014

22 mai 2014 il est à peine 6h lorsque les déjà nombreux participants voient arriver sur le parking de la salle polyvalente le car qui va nous emmener à Langeac.

Nathalie la conductrice nous souhaite la bienvenue et nous ouvre les soutes pour les bagages (principalement les victuailles pour le pique-nique)

A 6h10, les 54 participants étant arrivés, le car démarre.

Pas de ralentissements vers Clermont, comme nous le redoutions, conditions météo bonnes et c’est donc à 8h15 que le car s’immobilise sur le parking de la gare.

Le rendez- vous pour l’embarquement étant fixé à 8h55 chacun se dirige, qui vers le café de la gare, qui vers la boulangerie afin de combler agréablement le temps libre.

A l’heure fixée, l’accompagnatrice nous dirige vers le wagon qui nous est réservé et à l’heure prévue, la visite des gorges de l’allier commence sous un ciel toujours clément. Beau spectacle commenté, temps toujours beau, mais à l’approche de Langogne terme du voyage ferroviaire le ciel se couvre et la pluie arrive en même temps que nous.

Il est donc décidé d’abandonner le bord du lac de Naucelle au profit de la salle que met à notre disposition le camping « rondin des bois »  pour le pique-nique.

L’ambiance est comme à l’habitude chaleureuse et même plus lorsque Annie, Christiane, et Roger, remettent les diplômes aux « petits mollets » de Rosas pour reconnaissance des efforts accomplis, il s’en suit comme il se doit quelques chansons et c’est juste à l’heure que le car nous amène au Musée de la filature de Langogne, qui retrace la fabrication industrielle du début du siècle des laines à tricoter, le tout grâce à l’unique force motrice du Langouyrou qui passe sous le bâtiment.

Une petite photo de groupe avant le départ et retour vers Vendat

Bien sûr il faut noter la perte d’un portefeuille, d’un guide du routard, de clés de voiture et autre stylo (les intéressés se reconnaîtront) tous retrouvés dans le car sauf les clés, mais on peut dire que ce fut une bonne journée.

Il ne reste plus qu’à penser à la sortie du 23 septembre


Bourges - 17 septembre 2013

7 heures du mat’ en ce 17 septembre 2013 ,il fait encore bien sombre, sous un léger crachin, 32 membres de la retraite sportive répartis en 8 voitures sous la conduite de Jacques et MERCHADIER s’élancent à l’assaut de BOURGES

9h 20 tout le monde est regroupé place Séraucourt et prend le traditionnel café (ou thé) accompagné de la non moins incontournable brioche, le temps est sec mais très couvert et  la température de 11° incite chacun à prendre vêtements chauds et impers

La petite troupe se dirige sans voiture (c’est le jour de rando) au pied de la cathédrale ou nous rejoint la guide qui nous accompagnera toute la journée. Les sourires pointent sur tous les visages lorsque Jacques nous annonce qu’il a obtenu une salle à l’office de tourisme pour le pique-nique

Visite de la cathédrale remarquable et de la vieille ville nous amène à midi et après le repas, nous attaquons la visite du palais Jacques Cœur.

Tout le monde semble ravi de cette journée que même le temps maussade n’a pas réussi à ternir

Félicitations à Jacques pour ce choix et cette organisation (aucun regret pour les illuminations de Lyon le 8 décembre que cette visite a remplacé)

De retour au voitures (il est 16h30) une partie des participants, la plus courageuse, décide de faire un petit tour pour voir les MARAIS tandis que le reste de la troupe rentre sur Vendat

Encore une très bonne journée, vivement la prochaine 


Ainay le Veil - 25 mai 2013


Château de Guedelon - 25 septembre 2012